Votre logo, votre meilleure chance de faire une 1ère bonne impression

De nos jours, on ne se le cachera pas, on accorde beaucoup d’importance à l’image. Il ne faut donc pas s’étonner que les grande entreprises médiatiques déploient autant de temps et d’argent afin de doter leurs stations radiophoniques d’une identité forte, et voici pourquoi vous aussi devriez faire pareil.

En 2009, c’était il y a 10 ans, Astral concluait un pacte avec le groupe européen NRJ afin de convertir son réseau québécois Énergie et exploiter la marque européenne en sol nord-américain. Qu’est-il advenu de l’entente?

Hé bien, à peine 6 ans plus tard, devinez quoi. Bell qui s’était porté acquéreur du réseau depuis tout ce temps a choisi de revenir à la marque… Énergie.

Un exercice de « rebranding » certes très coûteux mais tout de même savamment orchestré. Ça implique de changer les logos, le lettrage des véhicules, le papier en-tête, le site internet, mais aussi une multitude d’autres produits.

Comme on n’a pas de seconde chance de faire une première bonne impression, alors autant que le logo véhicule notre plus belle image.

 

Choisir intelligemment sa marque

Si les radiodiffuseurs privés qui sont eux aussi en féroce concurrence avec les nouveaux médias agissent de cette façon-là, pourquoi en serait-il autrement pour une station de radio communautaire ?

J’en vois déjà qui agitent les bras et poussent de grands cris d’effroi, affirmant qu’ils ne disposent pas des mêmes moyens que Bell Média, Corus ou Rogers. Je suis d’accord.

Certains argumenteront qu’ils sont dans de petits marchés, qu’ils n’ont pas de compétiteurs, etc. Là encore, je vous le concède.

Je dois d’ailleurs vous avouer que je me poserais de sérieuses questions si j’apprenais qu’une de nos radios membres dépensait une fortune dans un coûteux exercice de « rebranding ».

Mais d’un autre côté, est-ce là une raison pour vous offrir l’affreux à défaut au moins du beau ?

Certaines stations communautaires se sont d’ailleurs lancées dans de tels exercices au cours des dernières années, sans nécessairement dépenser une fortune et avec des résultats ma foi assez intéressants.

Qu’on pense à CKRH FM en Nouvelle-Écosse devenue OUI 98, ou encore CJFO FM à Ottawa qui fut rebaptisée Unique FM avec succès.

 

Un conseil et de grâce suivez-le

Ne cédez pas à la tentation de créer vous-mêmes l’image corporative de votre station. À moins bien sûr que ce soit votre boulot.

Oubliez le logo barbouillé à la va-vite sur un napperon au resto du coin.

Et si jamais vous optez pour un concours ouvert au public, ce qui n’est pas une mauvaise idée en soi, ne soyez donc pas gêné de demander ensuite l’aide d’un professionnel pour qu’il s’inspire du design proposé par le gagnant afin d’en créer un à l’allure plus… professionnel.

Pourquoi ?

Parce que cette image, ne l’oubliez pas, se retrouvera sur votre papeterie, vos cartes d’affaires, l’enseigne à l’entrée de votre bâtiment, et même, puisqu’on a tendance à l’oublier, sur votre site Internet et les réseaux sociaux dont la portée est beaucoup plus loin que le coin de la rue.

 

Pas de recette absolue ni tout faite, mais des ingrédients à considérer

Il n’y a pas de recette à proprement parler pour créer un logo. Il en existe une quantité quasi infinie dans le monde. En revanche, 4 ou 5 ingrédients essentiels sont tout de même à prendre en considération afin d’accoucher d’un bon logo :

1) la simplicité qui fera que les gens l’associeront à vous spontanément ;

Prenez la logo d’Amazon. D’une simplicité déconcertante. Le nom en noir, puis un sourire orangé en-dessous. Et ça marche.

2) les couleurs, car elles parlent d’elles-mêmes (oui, les couleurs veulent dire quelque chose) ;

3) la durabilité dans le temps ;

4) sa connotation, ce qu’il véhiculera comme image de votre radio ;

5) sa facilité à se décliner sur divers supports (site Web, papier à en-tête, bannières, etc.).

 

Consultez ces résultats de recherche Google (“Qu’est-ce qu’un bon logo”). Voyez ce qu’est un bon logo et pourquoi il est essentiel à la bonne réussite de vos affaires.

Et puis, tant qu’à faire, jetez donc aussi un œil sur ces exemples de logos ratés. Vous constaterez par vous-mêmes que si des professionnels peuvent eux aussi se tromper, vous aussi pourriez bien vous planter royalement en créant le vôtre vous-même.

Oui, même pour une radio communautaire. Un bon logo est essentiel.

Croyez-moi. Vous n’avez pas le goût que votre logo se retrouve à faire le tour du Web comme ceux du lien précédent parce que vous vous êtes privés des services d’un expert.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :