PlayIt Live, le système d’automation radio peu coûteux qui en a sous le capot

PlayIt Live de PlayIt Software est un logiciel d’automation radio gratuit qui en offre quand même déjà beaucoup. Rajoutez-y trois plugiciels offerts moyennant une somme supplémentaire et vous serez alors équipés pour tous les besoins de la station.

Quand on songe à équiper une station de radio pour fonctionner 24/7 de jour comme de nuit, on songe spontanément à des solutions coûteuses de plusieurs milliers de dollars.

Or, il est tout à fait possible de s’en tirer pour à peine quelques centaines de dollars, ou même, dans certains cas, tout à fait gratuitement comme c’est le cas avec Rivendell sous Linux par exemple.

Dans le cas de PlayIt dont je vous parle aujourd’hui, il vous faudra certes débourser une somme supplémentaire pour acquérir les 3 modules (optionnels mais fortement recommandés).

Sauf que le cœur du logiciel en lui-même, PlayIt Live (gratuit) est déjà suffisamment intéressant pour quiconque cherche une solution à la fois efficace et peu coûteuse.

Parmi ses fonctionnalités, on notera en outre…

  • Sa gestion des cartes de son multiples assignées à des lecteurs audio distincts;
  • La programmation avancée des horaires;
  • Un système de cartouchières pour lancer manuellement les jingles et les effets sonores;
  • La gestion des formats audio populaires WAV, MP3 et MP4;
  • Les points de mixage facile à créer entre les éléments sonores;
  • Et beaucoup d’autres avantages.

Il est possible d’y ajouter 3 modules, qui sont parfaitement facultatifs mais qui amélioreront nettement les opérations de la station.

Il s’agit du module VoiceTrack pour créer une programmation automatisée qui se rapproche encore davantage d’une diffusion en direct. Les soirs et les weekends notamment.

Un autre module permet quant à lui d’assurer la gestion du systèmes et des horaires à distance.

Et enfin, un dernier plugiciel supplémentaire gère les publicités et les reportages de manière plus évoluée.

Chaque plugiciel est disponible en formule mensuelle (16 $US par mois), en forfait annuel (160 $US par année) ou encore en un seul et unique paiement pour l’utilisation à vie (400 $US une seule fois).

C’est dire que pour environ 1 200 $US si vous achetez tous les modules supplémentaires d’un coup, vous pourriez équiper la station pour remplir tous vos besoins.

La grille tarifaire complète est ici.

Pas pour tout le monde ?

D’aucuns diront que ça ne remplacera pas des systèmes d’automation aussi sophistiqués que WinMedia ou encore iMediaTouch.

Ce n’est pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non plus. Tout dépend des besoins de votre station et jusqu’où vous êtes prêt à débourser pour vous équiper.

En supposant que vous n’achetiez aucun plugiciel et que vous ne comptiez que sur le forum d’entraide ou encore la communauté Facebook pour le support technique, la radio pourrait tourner sans que vous ayez dépensé un rond pour l’automation.

Pensez-y deux secondes. On est loin des systèmes à 3 ou 4 000 dollars. Par année dans certains cas.

Et, si vous achetez un plan de soutien technique (à 13,33 $US par mois) et y rajoutez les plugiciels décrits ci-dessus à 400 $US la pièce, vous verrez que le système peut accomplir beaucoup de choses pour lesquelles vous paieriez normalement des milliers de dollars avec des solutions plus connues.

Déjà, comme le cœur du système en lui-même est tout à fait gratuit, ça vaut la peine de l’essayer.

Vous trouverez sur cette page les spécifications techniques minimales et recommandées pour faire tourner le système.

Un tuyau en terminant : PlayIt Recorder

Certaines radios me demandent quelquefois de leur référer un logiciel pas trop dispendieux ou même carrément gratuit pour faire la pige d’antenne obligatoire pour le CRTC.

Sachez que l’entreprise offre gratuitement son logiciel PlayIt Recorder. Il peut enregistrer en formats WAV ou MP3 et dispose d’une fonction d’effacement automatique des fichiers après une durée prédéterminée ou lorsque le système manque d’espace.

La programmation préprogrammée se fait d’ailleurs de manière intuitive grâce à une grille interactive facile d’utilisation.

Pourquoi s’en priver ?

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

N'hésitez pas à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :