Que faire quand le microphone nous fait craindre la contamination?

J’ai fait une blague hier dans Twitter et Facebook, dans laquelle je disais que les animateurs vivaient dangereusement puisqu’ils partageaient quotidiennement le même microphone.

A priori, la blague peut faire sourire. Quoique…

Il faut tout de même admettre que passer des heures devant un micro où sont passés plusieurs autres personnes avant soi, ça peut représenter un “certain” danger de transmission des virus, des germes et des bactéries.

En tout cas, ça peut rendre certaines personnes inconfortables.

Surtout au moment où souffle sur le globe un vent de panique concernant le coronavirus COVID-19, alors que l’Organisation mondiale de la santé vient de faire passer la menace au stade de pandémie.

Cela étant dit, il y a quand même moyen de réduire – au moins un peu – les risques de contamination.

Je ne dis pas que ça vous protégera de l’infection, mais ça ne saurait nuire en tout cas.

Chacun sa bonnette en mousse

Idéalement, chaque animateur et animatrice devrait avoir sa propre bonnette en mousse qu’on installe en commençant l’émission et qu’on récupère une fois l’émission terminée.

Microphone et casque d'écoute dans un studio
(Photo : Pixabay / licence CC0)

Ça ne coûte pas très cher, c’est disponible à plusieurs endroits et ça peut déjà aider à réduire les risques de contamination, même si ce n’est pas encore parfait.

Si ce n’est pas possible, pour une raison ou une autre, on peut se contenter de bonnettes jetables dont on dispose tout simplement après usage. En voici un exemple.

Ça pourrait être utile, à titre d’exemple, pour les invités qui ne disposent pas eux-mêmes de leur propre bonnette en mousse.

Sachez en passant que ça existe aussi pour les oreillettes des casques d’écoute.

Sinon, lavez la bonnette en mousse régulièrement

Oui, il est tout à fait possible de laver une bonnette en mousse. Or, il faut prendre quelques précautions.

  • Retirez la bonnette en mousse du micro;
  • Faites-la trempez environ 5 minutes dans de l’eau froide légèrement savonneuse;
    Astuce : Utilisez un liquide à vaisselle parfumé. Ça mousse plus et ça sent meilleur aussi. 😉
  • Ne la frottez pas au risque de l’abîmer;
  • Vous pouvez simplement la presser délicatement à quelques reprises pour bien l’imbiber d’eau savonneuse;
  • Rincez-la soigneusement sous l’eau du robinet;
  • Séchez-la ensuite quelques instants avec un séchoir à cheveux à la température la moins élevée;
  • Assurez-vous qu’elle soit bel et bien sèche avant de la réinstaller sur le microphone.

Certains affirment s’être déjà servi d’eau de javel pour une désinfection en profondeur.

Je ne vous le recommande pas personnellement, au risque de vous retrouver avec une odeur désagréable de chlore sous le nez pendant des semaines.

Ne JAMAIS laver la bonnette en mousse sans l’avoir préalablement retirée du microphone.

Idéalement, ayez 2 ou même 3 bonnettes pour chaque micro, de façon à pouvoir alterner entre les lavages.

Une fois séchée au séchoir à cheveux, vous pourrez donc laissez sécher la bonnette à l’air libre jusqu’au lendemain.

Elle sera ainsi complètement exempte d’humidité. Les microphones n’aiment pas du tout l’humidité.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :