Le retour en force du vinyle est tel, que les ventes fracassent des records

Il y a peu, on annonçait la renaissance de la cassette audio, soixante ans après son invention, Or, ce support physique n’est pas le seul à susciter l’engouement des mélomanes. On parle aussi du retour en force du disque vinyle depuis quelque temps.

Sans tourner complètement le dos au numérique, les mélomanes semblent quand même renouer avec les supports audio plus traditionnels.

À tel point que dans certains magasins, on parle d’une année record. Carrément. C’est le cas en outre de cette petite boutique de Peterborough, située à 1 heure 30 environ au nord-est de Toronto.

Si, dans le cas présent, la boutique vend essentiellement des disques usagés, il faut quand même dire que des groupes et des chanteurs très actuels n’hésitent pas eux aussi à offrir leur musique sur disque vinyle.

Des chiffres en nette croissance

On nous aurait dit il y a une dizaine d’années que le disque vinyle allait revenir en force au tournant des années 2020, on n’y aurait sans doute pas cru.

Aux portes de la décennie 2010, les ventes de vinyles étaient faméliques, voire à peu près inexistantes, mais les chiffres actuels témoignent plutôt du contraire.

Comme l’écrit le site Les Échos, le phénomène est tel que le disque vinyle devient un produit de luxe, tant on se l’arrache.

Pour les ventes, disons simplement qu’elles dépassent largement celles du disque compact aux États-Unis. Un produit pourtant beaucoup plus récent dans l’histoire de la musique.

En France, comme le démontre ce graphique, le nombre de vinyles vendus est passé de 519 000 unités en 2012, à près de 1,7 million en 2016. Entre le premier trimestre de 2016 et celui de 2017, ils s’étaient vendus 71 % plus de vinyles.

Infographie: Le grand comeback du vinyle | Statista Plus d’infographie sur Statista

Et c’est loin de s’arrêter

Depuis, les chiffres ne cessent de croître. On peut d’ailleurs remarquer sur cet autre graphique qu’après avoir connu un creux de vague il ya environ une dizaine d’années, le vinyle est en constante remontée depuis.

Infographie: Industrie de la musique : 20 ans de mutation économique | Statista Plus d’infographie sur Statista 

À tel point que les manufacturiers de produits électroniques, qui fabriquaient jadis des tourne-disques, tirent eux aussi profit de cet engouement pour le vinyle et lancent de nouveaux modèles.

On pense en outre à la compagnie Technics qui a sorti récemment le modèle SL-100C, rappelant vaguement la légendaire SL-1200 ainsi que la MK2 commercialisées dans les années 1970.

Même le célébrissime magazine Esquire s’est commis il y a quelques jours dans la présentation de trois tables-tournantes permettant de convertir des disques vinyles… en fichiers numériques.

Parions d’ailleurs que plusieurs stations de radio ont conservé précieusement les table-tournantes dans les studios de mise en ondes et de production, et pas forcément pour la conversion en fichiers numériques.

En terminant, si jamais vous souhaitiez remonter le cours de l’histoire et admirer de magnifiques gramophones et tourne-disques, le Musée des ondes Emile Berliner, siuté à Montréal, en possède de très beaux modèles parmi sa collection. À voir en famille.

 

Quelques liens pertinents

(Source : « Le disque vinyle devient un produit de luxe », Les Échos, 26 août 2021)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :