La radio au temps de la COVID-19 (revue de presse)

Voici une revue de presse d’articles qui racontent comment la radio traverse actuellement la pandémie de la COVID-19 à l’échelle planétaire.

Certaines radios s’en sortent bien, d’autres beaucoup moins quoiqu’elles continuent à servir leur public.

Dans tous les cas, on constate qu’à travers le monde, la radio revêt une importance capitale dans la vie des gens. Particulièrement lors d’une crise sans précédent comme celle-ci :

  • À l’heure où les citoyens cherchent de l’information locale à la fois fiable et vérifiée, une hausse de l’écoute de la radio est constatée à divers endroits du globe, tandis qu’à l’inverse les services de ‘streaming’ musicaux stagnent quant à eux ou connaissent dans certains cas une baisse marquée. (texte en anglais).
    (« Coronavirus: Radio listening booms while music streaming stalls », BBC, 25 mars 2020)

  • Une radio francophone de Victoria, en Colombie-Britannique, Radio Victoria a mis sur pied en collaboration avec un organisme francophone de la région un service pour mettre en relation des bénévoles avec des personnes confinées pour les aider à faire leurs courses.
    (« Des francophones de Victoria montent un réseau de livraison à domicile », ICI Colombie-Britannique-Yukon, 25 mars 2020)


  • Le gouvernement du Canada a annoncé des mesures afin, dit-il, d’appuyer le travail vital des médias. Parmi les mesures, la « vaste majorité » des 30 M$ prévus pour sa campagne nationale de sensibilisation sur la COVID-19 seront investis dans les médias canadiens, dont la radio. Déjà, des annonces sur le sujet peuvent être entendues à l’antenne des radios communautaires francophones en situation minoritaire, alors que d’autres messages suivront dans les prochaines semaines.
    (« Ottawa annonce de l’aide pour appuyer le travail «vital» des médias », L’actualité, 25 mars 2020)


  • L’un des plus gros employeurs de la radio privée au Québec, Cogeco Média a annoncé n’avoir d’autre choix que de mettre temporairement au chômage 130 employés des ventes et de l’administration à cause des turbulences économiques dues au coronavirus. Le personnel en ondes restera en service.
    Cogeco Média met temporairement à pied 130 employés », La Presse, 26 mars 2020)


  • Visiblement, la crise sanitaire ne fait pas qu’éloigner les gens, puisqu’elles semblent aussi capable de rapprocher les compétiteurs. À Seattle, dans le Nord-Ouest des États-Unis, des stations rivales travailleront ensemble… à cause de la COVID-19 (texte en anglais).
    Hubbard, Bonneville Working Together », Radio Ink, 26 mars 2020)

  • Les stations radiophoniques sont de plus en plus nombreuses à ouvrir les circuits téléphoniques afin d’écouter les préoccupations du public. Elles le font de plus en plus fréquemment et de plus en plus longtemps aussi.
    COVID-19: la radio ouvre les lignes! », La Presse, 27 mars 2020)

  • Contraintes de rester chez elles en raison de la crise sanitaire, nombre de personnes âgées seules n’ont ni moyen de s’informer ni de se divertir. La radio locale de la BBC a donc organisé une campagne afin de recueillir des récepteurs de radio numérique qui seront offerts à des aînés vulnérables.
    COVID-19 : la BBC offre des radios DAB+ aux plus de 70 ans »), La Lettre Pro de la Radio et des Médias, 27 mars 2020)

  • L’organisme de promotion de la radio commerciale en Australie, Commercial Radio Australia (CRA) demande au gouvernement de ne pas contraindre le personnel des radios à se mettre en confinement afin que celles-ci puissent continuer à diffuser l’information essentielle aux citoyens du pays. (texte en anglais)
    CRA calls on government to ensure radio station staff exempt from lockdowns », B&T, 27 mars 2020)

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :