Une radio communautaire anglaise frappée par des voleurs sans-cœur

Temps de lecture (moyen) : 1 minute

Dans la catégorie « On n’a pas de cœur », ce ou ces voleurs sont définitivement des champions.

Une petite station communautaire de l’est de Londres, en Angleterre, a été la cible d’un ou de plusieurs cambrioleurs récemment. Ceux-ci sont repartis avec une console, des lecteurs CDJ de marque Pioneer et de l’argent comptant.

En tout, le montant du vol s’élève à près de 1 800 dollars canadiens (1 000 £).

Mais voilà, la station de radio communautaire Reel Rebels Radio fondée en 2010 n’est pas tout à fait une radio comme les autres.

Celle-ci vient en aide aux personnes avec des difficultés d’apprentissage ainsi que des troubles de santé mentale. Ils y acquièrent de nouvelles aptitudes et réussissent à communiquer en s’initiant au mixage sonore et à la production radio.

Preuve que le crime a été doublement douloureux dans ce cas-ci.

Dans une publication sur la page Facebook de la station, les responsables expliquent en effet que le crime n’a pas seulement privé la radio de son matériel, mais que cela a également affecté quelques-uns des membres parmi les plus fragiles de la communauté. Les apprentis animateurs radio n’ayant pu réaliser leurs émissions pendant qu’on tentait de réunir les fonds suffisant pour racheter du matériel.

Une campagne de sociofinancement organisée à la suite du méfait a permis de recueillir plus que le montant nécessaire. Fort heureusement.

Ce qui prouve que le bien peut encore triompher du mal.
(Source : «Community rallies to get Reel Rebels Radio Station back on air after thieves make off with £1,000 of equipment», Hackney Gazette, 20 juin 2018)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :