Troquez votre pile de magazines en papier pour l’une de ces 4 solutions électroniques

La presse en papier existe encore, certes. Mais, depuis de nombreuses années, plusieurs publications se tournent vers les plateformes numériques afin de joindre leurs lecteurs. En voici quelques exemples Vous savez comme les magazines peuvent être une source intéressante de nouvelles – quelquefois bien croustillantes – pour vos auditeurs, n’est-ce pas ?

Voici donc quelques applications qui pourraient vous intéresser afin de lire vos magazines préférés sur votre ordinateur, votre tablette tactile ou même votre téléphone intelligent. Et puis, avouons-le. C’est plus facile d’apporter avec soi une tablette tactile en studio, plutôt qu’une pile de magazines en papier.

Cafeyn (www.cafeyn.co)

Jadis connu comme LeKiosk, Cafeyn peut être consulté autant sur PC que sur les appareils iOS ou Android. Le catalogue est exhaustif, mais sachez qu’il est essentiellement constitué de titres européens (France, Italie, Grande-Bretagne). Si l’on y trouve quelques titres internationaux, ils ne sont toutefois pas très nombreux. Pas très, disons nord-américains.

L’offre promotionnelle à 0,99€ permet d’essayer le service pendant un mois. Après quoi il en coûtera 9,99€ (un peu moins de 15 $CA) par mois. À ce prix, vous aurez accès de façon illimitée aux milliers de titres offerts.

Avantage : Catalogue vraiment très étoffé avec beaucoup de publications en français.

Désavantage : Essentiellement des titres européens, donc peu de références nord-américaines.


Zinio (www.zinio.com)

Ici aussi, on peut lire autant sur PC que sur des applications Android et iOS. On propose aussi une application dédiée aux PC Windows et aux ordinateurs Mac pour lire en ligne ou hors ligne. Zinio met plus de 6 000 titres différents à votre disposition.

Fait à noter toutefois, Zinio ne propose pas une offre de lecture illimitée comme évoquée chez Cafeyn. On s’y abonne sur une base hebdomadaire, mensuelle, etc., selon la publication. Ou, si l’on préfère, on peut acheter des magazines à la pièce.

À titre d’exemple, il vous en coûtera 20,99 $ (taxes incluses) pour adhérer au magazine Sélection du Reader’s Digest pendant 12 mois. Sinon, à la pièce, il vous en coûtera 4,19 $ (taxes incluses). Ça peut être intéressant si vous n’êtes intéressé qu’à un unique exemplaire par exemple ou lire chaque mois un magazine, mais pas nécessairement accéder à une montagne de titres.

Avantage : Beaucoup de titres canadiens, ainsi que des publications internationales.

Désavantage : Pas d’offre de lecture illimitée à tarification unique.


PressReader (www.pressreader.com)

PressReader est en quelque sorte l’aïeul des services de magazines numériques. Créée en 1999, PressReader a son siège social à Vancouver, sur la côte ouest canadienne, ainsi que des bureaux à Dublin, en Irlande et à Manille, aux Philippines.

En comparaison, la création de Zinio remonte à 2001. Tandis que Cafeyn ne l’a été qu’en 2006. Avec quelque 7 000 titres proposés, l’offre de PressReader est généreuse.

Le catalogue de titres canadiens est hallucinant. Sérieusement. C’est beaucoup parce qu’on n’y trouve pas uniquement des magazines mais aussi des journaux. Vous pourrez y lire par exemple le journal l’Acadie-Nouvelle (au Nouveau-Brunswick) ou encore La Liberté (au Manitoba).

Ici encore, on peut lire les publications sur Android, iOS ou un ordinateur. Mais, très honnêtement, je ne suis pas du tout impressionné par l’interface web de PressReader. Si vous possédez un ordinateur sous Windows, privilégiez l’application dans la boutique Microsoft. En passant, ce n’est pas donné d’adhérer à PressReader. Soit vous achetez des publications à la pièce ou vous adhérez sur une base mensuelle pour lecture illimitée à… 39,99 $ par mois. On peut essayer gratuitement le service pendant 7 jours.

Avantage : Sélection impressionnante non seulement de magazines mais aussi de journaux canadiens.

Désavantage : Coût prohibitif SI vous n’êtes pas un très grand lecteur d’imprimés.


ISSUU (www.issuu.com)

C’est mon coup de cœur. Mais, attention ! On n’est pas tant dans la publication, disons traditionnelle. Ici, on trouve beaucoup de gratuités et, surtout, des contenus alternatifs, quelquefois promotionnels, souvent archivés aussi.

En fait, ISSUU n’est pas uniquement réservé aux magazines. Car, on y trouve aussi des affiches, des catalogues, des circulaires, des fascicules didactiques, etc.

À titre d’exemple, voici une publication de mars 2021 pour s’initier au surf, une autre d’avril 2021 (en français) de Professional Photographers of Canada, ainsi que le numéro du 4 avril 2021 du magazine Radio Ink consacré à la radio.

Si vous dénichez des publications qui vous intéressent, créez un compte et conservez-les en archives pour références futures.

Téléchargez l’application Android ou iOS afin d’y accéder sur vos appareils mobiles. Certes, on n’y trouve pas forcément vos magazines habituels qu’on peut acheter en kiosque. Mais, en fouillant un peu, on peut y dénicher des choses très intéressantes.

Avantage: 100 % gratuit. Ce sont les éditeurs de contenu qui paient pour publier sur la plateforme.

Désavantage :Il importe de bien fouiller et ne pas forcément s’attendre à trouver les magazines grand public qu’on cherche, comme le 7 Jours. Un aperçu de l'offre dans ISSUU

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :