Une nouvelle solution automatisée de balado pour les radios

Les contenus audio à la demande ont le vent dans les voiles. Or, pour plusieurs stations, les diverses étapes de création, d’édition sonore et de mise en ligne peuvent être fastidieuses. Heureusement, certains services permettent d’automatiser toutes ces tâches. C’est le cas d’AutoPod dont je vous parle aujourd’hui.

Des services permettent en effet d’enregistrer automatiquement votre programmation 24/7.

Ils taillent ensuite votre flux audio en segments de durée prédéterminée, puis stockent ceux-ci en ligne pendant une certaine période.

Les tarifs varient selon divers facteurs. Notamment l’espace de stockage et le nombre de semaines ou de mois pendant lesquels les fichiers demeureront disponibles pour l’écoute en différé.

Certains services se limitent à peu près au découpage automatique et au stockage des fichiers. Dans certains cas, ils iront jusqu’à générer automatiquement les liens RSS, mais c’est à peu près tout.

D’autres en revanche proposent des fonctionnalités vraiment intéressantes tels que des widgets pour une intégration simplifiée à votre site web, ou encore l’édition en ligne afin de ne conserver que les segments audio voulus.

La nouvelle solution dont je vous parle aujourd’hui appartient à la seconde catégorie.

Une nouvelle solution Made in UK

Cette toute nouvelle solution plutôt alléchante s’appelle AutoPod.

Le site spécialisée Podnews rapporte que la compagnie Hippynet vient de lancer un nouveau service baptisé AutoPod qui crée automatiquement des podcasts et du contenu à la demande pour les radiodiffuseurs.

La compagnie britannique se spécialise dans les services internet aux radiodiffuseurs depuis plusieurs années déjà.

Ainsi, les segments audio sont créés automatiquement par AutoPod selon un horaire prédéterminé.

Jusque-là, rien de bien différent d’autres services semblables qui existent déjà, me direz-vous.

Or, des widgets permettent une intégration simple, rapide et efficace au site web, et des flux RSS simplifient aussi l’indexation des contenus facilement et rapidement.

Le tableau de bord offre la gestion des contenus en ligne, sans aucune installation, ni téléchargement de logiciels.

Comme les enregistrements audio originaux sont par ailleurs stockés dans leur intégralités pour une période de 42 jours, le service pourrait aussi être utilisé pour la pige d’antenne réglementaire du CRTC, puisque l’organisme exige que les enregistrement soient préservés pendant 30 jours.

Vous pourriez ainsi vous débarrasser à toutes fins utiles d’un ordinateur de stockage local grâce à ce service.

Trois formules tarifaires sont proposées

Pour 13,99 livres sterling (environ 25 $CA) par mois, les segments audio sont disponibles pour réécoute sur une période de 14 jours.

À 18,99 £ (approximativement 34 $CA), on bénéficie d’une disponibilité des fichiers pour réécoute pendant 90 jours.

Tandis que la formule mensuelle offerte à 23,99 £ (à peu près 42 $CA) permet de rendre les contenus disponibles sur une période d’une année entière. De quoi rassasiez vos auditeurs qui auraient raté quelques-unes de vos émissions.

Évidemment, vous aurez compris que ce ne sont pas les auditeurs qui paient, mais plutôt vous, les radiodiffuseurs, qui leur offrez ce service.

Incidemment, il n’y a pas de limite quant aux nombres de personnes qui peuvent réécouter vos contenus.

Donc, qu’ils soient 10 000 personnes ou 100 qui viennent réécouter vos entrevues, la tarification reste la même.

Quelques petits obstacles à considérer

Si je compare les fonctionnalités annoncées et les prix à ceux des rivaux, je n’aurais a priori que très peu de choses à reprocher à AutoPod.

Par contre, comme il s’agit de tarifs en livres sterling (£), votre facture risque de fluctuer au rythme du taux de change.

Enfin, comme il s’agit d’une entreprise britannique, la barrière linguistique et le fuseau horaire pourraient représenter quelques problèmes lorsque vous aurez besoin de support technique.

Songez qu’au moment où il n’est encore que 12:00 à Ottawa, il est déjà 17:00 à Londres, et que l’anglais britannique n’est pas tout à fait le même qu’au Canada.

Je soulignerai néanmoins que de tels petits problèmes subsisteraient quand même si vous adhériez par exemple à un service vendus en dollars américains par une entreprise basée sur la côte du Pacifique.

Détails : https://www.hippynet.co.uk/autopod

 

(Source : « Hippynet release AutoPod », Podnews, 31 août 2020)

 

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :