Victime d’un rançongiciel, cette radio floridienne refuse de verser la rançon

Personne n’est à l’abri du piratage informatique et de l’escroquerie. Pas même une radio comme la vôtre. Cette station floridienne en sait quelque chose. Plusieurs de ses archives sonores pourraient avoir été perdues à jamais.

Comme l’indique cet article du Tampa Bay Times repris par de nombreux autres médias dont Radio Ink, la station de radio communautaire 88.5 WMNF de Tampa en Floride a été récemment victime d’une attaque informatique particulièrement vicieuse.

Le ou les pirates lui réclament une somme d’argent afin de retrouver l’accès de nombreux fichiers audio qui ont été cryptés lors du piratage.

L’incident a été rapporté aux enquêteurs de la police, qui ont recommandé à la station de ne pas verser la somme.

Le problème? Plus souvent qu’autrement, les gens ne retrouvent pas l’accès aux fichiers encryptés dans de tels cas d’extorsion. Même après avoir allongé des milliers de dollars en échange du précieux code requis pour déverrouiller les fichiers.

Les émissions et entrevues perdues à tout jamais

Un ‘ransomware’, qu’on traduirait par rançongiciel en français, est un logiciel conçu spécifiquement afin de prendre en otage les données d’un ordinateur ou d’un serveur informatique. Dans le cas présent les fichiers audionumériques de la radio.

Afin que les données soient décryptées et que le propriétaire puisse en retrouver l’accès, les pirates exigent une rançon monétaire, souvent payable sous forme de cryptomonnaie afin d’éviter qu’ils puissent être retracés.

Comme le lui a suggéré le corps policier, la directrice générale par intérim Cindy Reichard a donc annoncé que la radio communautaire n’allait pas verser la somme exigée.

Malheureusement, du même coup, une bonne partie des émissions d’affaires publiques et des entrevues enregistrées au fil des ans pourraient être perdues à tout jamais.

Mme Reichard dit ignorer le montant exact qu’il aurait fallu verser aux pirates informatiques afin de reprendre possession des enregistrements en question.

Mais elle estime toutefois que la station devra sans doute débourser jusqu’à 5 000 dollars US afin de mettre en place des mesures de sécurité accrues sur ses ordinateurs et espérer (peut-être) récupérer le contenu de quelques fichiers audio.

Ironiquement, sans doute auraient-ils pu éviter le pire s’ils avaient possédé des mesures de protection telles qu’un bon logiciel antivirus réputé ainsi qu’un mur pare-feu pour quelques centaines de dollars.

AJOUT (22/07/2019 à 14:34 HAE)

Si jamais votre station ou vous-mêmes êtes les victimes d’un acte de piratage semblable, veuillez suivre les recommandations émises par la Gendarmerie royale du Canada : http://www.rcmp-grc.gc.ca/scams-fraudes/ransomware-rancongiciels-fra.htm

(Source : «Radio station WMNF victim of ransomware cyberattack», Tampa Bay Times, 17 juillet 2019)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :