Vivez comme si vos comptes Facebook et Twitter fermaient demain

La vaste panne de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger survenue le 4 octobre dernier devrait susciter une bonne prise de conscience (je l’espère) chez plusieurs entrepreneurs : vivez comme si vos comptes dans les médias sociaux fermaient demain.

Nous vivons à une époque où le monde n’en a que pour les réseaux sociaux.

Or, on a tendance à oublier que c’est notre propre site web qui demeure notre première et meilleure vitrine en ligne.

Pourquoi est-ce si important d’investir dans votre site AVANT de vous lancer tête baissée dans les réseaux sociaux ?

La réponse est simple.

Parce que c’est VOTRE site et c’est VOUS qui le gérez. Aussi simple que ça.

 

Vivez comme si vos comptes dans les médias sociaux fermaient demain

Comment réagiriez-vous si votre compte Twitter ou votre page Facebook étaient fermés sans préavis demain matin ? Parce que vous n’avez pas respecté l’un des réglements du réseau social ? Vous seriez bien embêté, n’est-ce pas ? Mais ça peut arriver à n’importe quelle entreprise.

Cadenas sur une porte défraîchie peinte en bleu et blanc
Photo : Markus Winkler / Unsplash

Une simple publication signalée. Vous publiez trop de contenu qui semble promotionnel. Un concours qu’un abonné estime arrangé.

Bang! On met le cadenas sur la porte et on vous embarre en-dehors du réseau pendant plusieurs heures, voire des jours.

Aucune clé de rechange ne vous permettra d’y rentrer avant qu’on ait décidé de vous réintégrer.

 

Nos comptes dans les médias sociaux ne nous appartiennent pas. Ils sont prêtés par les propriétaires de la plateforme.

 

Si vous utilisez la plateforme comme un mode d’inscription à un concours; si vous postez des images proscrites ou des textes qui heurtent la sensibilité d’un usager; etc. Plusieurs raisons pourraient mener à la suspension ou même carrément la suppression de votre page dans un réseau social.

Toute incartade à l’une des règles pourraient signifier la fin de vos activités sur ces plateformes. Ou du moins une paralysie momentanée de vos activités. Ce qui reste quand même très embêtant.

Conseil : soignez votre présence en ligne à travers votre site Web, puisqu’il reste votre principale vitrine virtuelle.

Occupez-vous de bien l’alimenter, et ensuite souciez-vous de vos réseaux sociaux.

C’est une règle d’or que vous ne regretterez pas. Je vous l’assure.

 

Mettez vos efforts aux bons endroits

Il est regrettable que des milliers de petits entrepreneurs aient soudainement vu leurs opérations être soudainement paralysées lors de cette panne de Facebook, simplement parce qu’ils n’avaient pas de site et qu’ils concentraient leurs efforts à un seul et unique endroit.

Voici d’ailleurs quelques suggestions à considérer pour un site web efficace, même lorsque Facebook tombera en panne à nouveau :

1) Avoir un site compatible avec les appareils mobiles
S’il ne l’est pas, vous passez à côté d’une bonne quantité de visiteurs qui ne resteront pas s’ils sont incapables de le consulter sur leur téléphone ou leur tablette. Le trafic Web sur appareils mobiles a dépassé les PC depuis un bon moment déjà.

2) Votre contenu doit intéresser vos visiteurs
Intéressez vos visiteurs. Avec des photos, des trucs et des astuces pratiques sur vos activités. Si les visiteurs ne trouvent pas vos contenus intéressants, ils ne reviendront pas. Élémentaire, direz-vous ? Peut-être, mais trop de gens l’oublient.

3) Votre site doit être mis à jour régulièrement
C’est le principe de la saucisse Hygrade. Plus de gens en mangent parce qu’elles sont plus fraîches, et elles sont plus fraîches parce que plus de gens en mangent ! Même chose avec votre site web. Plus de gens le fréquenteront parce qu’il sera mis à jour, et vous le mettrez plus à jour parce que plus de gens le fréquenteront !

4) On doit y trouvr les éléments essentiels
Vos coordonnées, votre horaire, les noms des membres du personnel, etc. Les médias sociaux sont certes très utiles, mais ce n’est pas là qu’on va spontanément rechercher ce type de renseignements.

 

Ce ne sont là que quelques-unes des choses sur lesquelles vous devriez vous attarder pour que votre site Web soit fréquenté et que vous en tiriez des avantages notables.

Ainsi, la prochaine fois que Facebook ou Twitter tomberont en panne, et croyez-moi ça risque encore d’arriver, les gens sauront qu’ils peuvent quand même trouver vos coordonnées ou votre horaire en faisant une visite sur votre site Internet.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :