Nos publications
Juil 30
Quelqu'un devant son écran de télé

Les contenus numériques très populaires pendant le confinement

Selon l’Observateur des technologies médias (OTM), le confinement printanier aura eu des effets bénéfiques pour les plateformes numériques, surtout celles de visionnement de vidéos mais pas uniquement.

On se doutait évidemment que le fait de rester cloîtrer chez soi pendant environ trois mois allait avoir des répercussions sur notre consommation de contenus numériques sur des plateformes telles que Disney+ ou Netflix.

Ici, pas de surprise.

Or, l’article du Devoir qui cite l’OTM nous apprend que les internautes canadiens ont non seulement visionné beaucoup de séries et de films en ligne, mais qu’ils ont aussi consulté davantage de sites et d’applications d’information en ligne, en plus de réaliser (bien sûr !) énormément d’appels vidéos.

Le plein de nouveaux abonnés

Les plateformes de ‘streaming’ ont fait le plein de nouveaux abonnés ce printemps.

De fait, le quart des Canadiens qui ont répondu à l’enquête (soit 23 % des francophones et 25 % des anglophones) ont profité de la pandémie pour adhérer à un ou même à plusieurs services de visionnement en ligne tels que le Club Illico, Netflix, Crave, Disney+, encore l’Extra d’ICI TOU.TV.

Ce sont donc maintenant 68 % des internautes francophones sondés par l’OTM qui sont abonnés à un service de contournement, communément appelé “over-the-top” (OTT) en anglais. Le pourcentage s’élève à 77 % chez les anglophones.

Pour les appels vidéos dont il était question précédemment, rappelons qu’en juin dernier, La Presse rapportait que les revenus de Zoom avaient plus que doublé pour le trimestre de février à avril, comparativement à la même période l’an dernier.

Des millions de nouveaux abonnés avaient là aussi adhéré au service de vidéoconférence afin de garder le contact avec leurs collègues, parents et amis, tout en restant à domicile.

Le sondage de l’OTM a été mené sur Internet entre le 22 avril et le 4 mai dernier auprès d’environ 4 000 Canadiens.

D’autres données intéressantes se trouvent dans ce texte du quotidien Le Devoir.

En terminant, on peut lire un sommaire du rapport sur l’usage des services de contournement (over-the-top), ainsi que sur les changements dans les habitudes de consommation des médias pendant la pandémie de COVID-19. Les documents complets sont offerts sur abonnement.

Mentionnons que l’Observateur des technologies médias est une division de CBC/Radio-Canada.

(Source : « Le confinement sourit aux plateformes vidéos », Le Devoir, 28/07/2020, via l’Observateur des technologies médias)

À propos de l'auteur

Professionnel du domaine des médias électroniques avec plus de 30 ans d'expérience, Simon Forgues est à l'emploi de l'Alliance des radios communautaires du Canada depuis 2007. Diplômé en animation radio et télévision au Collège Radio Télévision de Québec, il possède aussi une attestation d'études en création de podcast du Collège Bart. Impliqué dans de nombreux projets liés à la radiodiffusion, et ce, de l'idéation de contenu jusqu'à la production, il a œuvré dans différentes radios du Québec et de l'Ontario, où il a cumulé également des tâches liées à la coordination musicale et à la programmation.