Choisissez le thème de votre site Web sans commettre de gaffes

Temps de lecture (moyen) : 4 minutes

Vous créez ou modifiez votre site Web? Le thème (template) que vous choisirez n’est pas à négliger. Il s’agira en effet du « vêtement » dont vous habillerez votre présence sur Internet.

Que vous optiez pour WordPress, Drupal ou Joomla pour gérer votre site Web, il est essentiel de respecter certains points lorsque vous choisissez votre thème.

En quoi consiste un thème

Qu’on l’appelle ‘template’ (en anglais), thème, gabarit ou encore modèle dépendamment de la plateforme, il s’agit d’un canevas dont la majorité des contenus sur votre site Web seront vêtus.

Cette mise en forme aura des répercussions notamment sur la taille et le type de police d’écriture, l’en-tête du site, l’emplacement du logo, les couleurs, les modules supplémentaires et beaucoup d’autres aspects tant pratiques qu’esthétiques.

8 conseils fondamentaux à respecter

1) Mettez sur papier quels sont vos besoins

De quoi avez-vous besoin? D’un lecteur audio? Sans doute aussi d’espaces pour les publicités de vos annonceurs? Etc.

On s’entend que le thème du site Web d’une station de radio ne sera forcément pas celui d’un concessionnaire automobile.

Avant de partir en quête du thème tant convoité, déterminez d’abord quels sont vos besoins actuels et peut-être même futurs.

WordPress a sa propre galerie de thèmes parmi laquelle vous pouvez sélectionner les styles selon diverses activités professionnelles en appliquant le filtre des fonctionnalités.

Sélectionner le type de site Web
(Capture d’écran WordPress)

Drupal propose également une galerie de thèmes parmi lesquels fouiller. Même chose pour les autres gestionnaires CMS connus.

Incidemment, une petite recherche en ligne dans votre moteur de recherche préféré vous permettra de dénicher des sites qui commercialisent des thèmes qui répondront assurément à vos besoins.


2. Préparez-vous à payer quelques dollars

Suite à ma suggestion précédente, je serai clair.

Si vous ne payez pas, vous obtiendrez le résultat pour lequel vous aurez payé. C’est-à-dire… pas grand’ chose. Vous allez devoir mettre la main dans votre portefeuille si vous voulez de la qualité.

Pourquoi? D’abord, parce que les payants sont souvent de bien meilleure qualité.

Dans bien des cas, vous bénéficierez en plus d’un certain service après-vente, de l’assistance ou des conseils pour l’installation, ainsi que des mises à jour.

Préparez-vous à payer quelques dollars
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

À l’inverse, plusieurs thèmes gratuits sont de véritables passoires de sécurité. Ceux-ci renferment des portes dérobées permettant l’accès à votre panneau d’administration, du code JavaScript dangereux, des liens de type backlink qui renvoient vers des sites souvent peu recommandables et plus encore.

Généralement, les thèmes proposés gratuitement sur les sites officiels des CMS tels que Drupal, Joomla, WordPress, Magento, TYPO3 et les autres sont exempts de problèmes. Par contre, ils sont aussi très ordinaires dans la majorité des cas.

La gratuité a un prix qu’on paie quelquefois bien malgré soi. Cet article (en anglais) en fait la démonstration.


3. La facilité d’utilisation avant le tape-à-l’œil

Avant de songer au bling-bling, pensez à la facilité d’utilisation.

Si vos visiteurs perdent un temps fou à naviguer parmi vos contenus, vous perdrez assurément plusieurs d’entre eux.

L’information doit être placée aux bons endroits, la navigation se faire instinctivement et le menu être facile d’accès. On assiste depuis quelques années à une tendance vers le minimalisme, particulièrement depuis que les gens consultent les sites sur de petits appareils.


4. N’oubliez pas les appareils mobiles

Les internautes sont désormais plus nombreux à naviguer avec leur appareil mobile qu’avec un ordinateur personnel.

Il est donc impératif que le thème que vous choisirez s’adapter aux différentes tailles d’écran de vos visiteurs, qu’ils vous visitent avec leur tablette, leur téléphone intelligent ou leur PC.

Certains vous visiteront même par le biais de leur téléviseur intelligent sur un écran de 55″ de diagonale.

En fait, ce que je devrais plutôt vous dire, c’est de sélectionner un thème qui s’adapte à une grande variété d’écrans distincts. Voilà qui résume.

N'oubliez pas les appareils mobiles
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

5. Pensez à votre charte graphique et vos couleurs

Là-dessus, pas besoin de vous faire un dessin.

Si le thème que vous convoitez est vert et jaune, mais que votre logo a une prédominance de rouge et de bleu, sans doute serait-il judicieux de choisir autre chose.

À moins que vous puissiez modifier les couleurs du thème, passez votre chemin. Voyez donc si le thème offre cette option avant de dépenser 40 $ pour en faire l’achat.


6. Optez pour un thème optimisé pour le référencement

De plus en plus de designers se font un point d’honneur de créer de thèmes qui facilitent le référencement. Voilà une excellente chose!

Avec de tels thèmes, l’inclusion de vos mots clés se fait facilement et avec précision, le code est propre et bien arrangé, les images qu’ils renferment sont optimisées et la vitesse de chargement est généralement rapide.

Ce sont là de nets avantages lorsque les robots d’indexation passent pour répertorier votre contenu.


7. A-t-il des options pour le personnaliser?

Je vous en parlais plus haut pour personnaliser les couleurs, mais ça vaut aussi pour de nombreuses autres options.

Certains thèmes offrent de belles possibilités de personnalisation. Déterminer la largeur, le nombre de colonnes, la position du logo, les modules supplémentaires, le styles des titres et sous-titres, l’allure de l’en-tête et du pied de page, etc.

D’autres en revanche ne permettent à peu près aucune modification. C’est souvent le cas des thèmes gratuits, mais parfois aussi certains qui sont payants.


8. L’étape ultime : la phase des tests

Testez, testez et, quand vous croyez avoir tout testé, alors testez encore.

Ça ne veut pas nécessairement dire de perdre 2 mois à tester votre site avant de l’ouvrir, selon moi. Mais naviguez fréquemment sur votre site Web et assurez-vous régulièrement que tout fonctionne correctement.

Visitez en outre la page PageSpeed Insights afin de vous assurer que votre site charge rapidement. Ici, on vous montrera sa vitesse de chargement sur les appareils mobiles.

Adhérez à la Google Search Console ou les outils pour webmestre de Bing afin de surveiller la santé de votre site.

Avez-vous des trucs à partager pour ne pas commettre de faux pas lorsqu’on choisit un thème pour son site Web?

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :