La publicité coop : que peut-on faire ou pas ?

Comme on l’écrivait dans un texte précédent sur notre site web, la publicité coop pourrait aider votre entreprise à se relancer au terme de la pandémie, du moins en partie. Tentons toutefois d’éclaircir quelques points au sujet de la publicité coop, pour ceux et celles parmi vous qui veulent en apprendre davantage.

Je tiens immédiatement à préciser que ce sont des informations qui pourraient intéresser autant les annonceurs que les représentants publicitaires dans les stations.

Car, oui, quand on a un budget relativement serré pour faire de la publicité, il peut être intéressant de recourir a un plan de publicité coop avec son fournisseur pour s’offrir une campagne beaucoup plus étoffée qu’elle ne l’aurait été autrement.

Voyons ça de plus près.

 

Quels types d’entreprises ont des programmes de publicité coop ?

Honnêtement, on retrouve ce type de publicité dans une multitude de secteurs d’activité.

Des exemples :

Gouttières;
douches et baignoires;
foyers;
huiles et lubrifiants;
office de tourisme;
• etc.

Il s’agit de poser la questions aux fournisseurs et/ou manufacturiers pour savoir s’ils ont un tel programme et, avant de vous lancer dans la planficiation de votre campagne, quels types de médias sont remboursables.


Comment est financé ce programme ?

Il n’y a pas de règle toute faite. Par contre, les entreprises vont souvent fonctionner selon un pourcentage des achats annuels.

C’est-à-dire qu’elles réserveront un pourcentage des achats du client au cours de l’année pour de la publicité.

Si, à titre d’exemple, une quincaillerie achète pour 50 000 $ d’un fournisseur au cours de l’année, et que celui-ci réserve 3 % de ses achats en publicité coop, c’est dire que la quincaillerie pourra compter sur un budget de 1 500 $ pour promouvoir cette gamme de produits et inciter les consommateurs à visiter son entreprise.

En supposant que le programme rembourse jusqu’à 50 % des coûts d’une campagne radio, la quincaillerie pourrait s’offrir une belle campagne d’une valeur de 3 000 $ qui ne lui coûtera que 1 500 $ avec l’appui de son fournisseur.


Peut-on faire n’importe quelle publicité en formule coop ?

En général, la permissivité des manufacturiers et des fournisseurs est plutôt grande. Radio, journal, télé, démo dans les expositions, etc.

Ceci étant dit, tous n’ont pas les mêmes exigences.

À titre d’exemple, certains refuseront de payer pour de la publicité de tel type ou tel autre (ex. : pas d’affichage, par de publipostage, etc.).

Référez-vous à la politique de l’entreprise pour savoir ce qu’ils acceptent ou pas de payer.

Sachez toutefois que la publicité coop fonctionne très bien en radio et qu’on l’y entend très souvent.


Quels sont les exigences pour qu’ils acceptent de payer ?

Il n’y a pas de règle universelle. Il existe néanmoins certains principes qui reviennent fréquemment.

Le nombre de fois où l’on mentionne la marque, l’absence d’un compétiteur dans la publicité, l’emploi du slogan de l’entreprise, ou encore la signature finale du message n’en sont que quelques exemples.

On pourra alors rédiger la publicité, selon ces règles. En voici des exemples chez Techo-Bloc.

Je vous ai préparé une pub radio fictive 30 secondes de la quincaillerie (fictive) Ducoin.

Elle vend les barbecues (également fictifs) ProDuGrill et aimerait les annoncer.

La qunicaillerie pourrait se faire rembourser 50 %, conformément aux critères énoncés dans la politique de publicité coop.

Ici, le manufacturier accepte de défrayer 50 % de la campagne si l’on mentionne le nom à 3 reprises.

(Effets sonores : Ambiance de piscine; enfants qui jouent et rient)

J’vous dis que ça mange, ces enfants-là ! Oh ! Pas facile pour un cuisiner.

Mais, une chance, j’ai mon barbecue ProDuGrill.

Amenez-en des saucisses. J’suis capable d’en prendre.

Faut dire que j’suis allé à la bonne place : Quincaillerie Ducoin.

Ils ont toute une gamme de barbecues ProDuGrill.

Même le GROS FORMAT pour les familles d’affamés comme les miens.

(Bruit de plongeon. Se retourne pour parler aux enfants) 

Les enfants… Papa parle à’ radio, là.

(Revient vers l’auditeur)

Pour un barbecue capable d’en prendre, ça prend un ProDuGrill.

Chez Quincaillerie Ducoin, à Maville.

Pour d’autres trucs, conseils et réponses sur la publicité coop, consultez notre autre texte sur le sujet.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :