Plus de vingt ans, toujours vivant, et ce n’est pas un mensonge

Les canulars sont devenus une véritable plaie sur internet. Heureusement, depuis plus de vingt ans, un site web veille au grain : HoaxBuster.

Elles frappent sans discernement

Les fausses nouvelles vont quelquefois aussi loin que d’affirmer que le pape a été arrêté pour trafic d’enfants.

Celles-ci minent la crédibilité d’institutions publiques, parfois aussi fondamentales et essentielles que le système de santé ou la justice.

Si l’on comprend la mécanique d’une fausse nouvelle, l’on constate rapidement qu’elles ne font donc pas de quartier et frappent sans discernement.

Heureusement, des sites existent pour faire un peu de lumière sur les événements et trier le vrai du faux.

Parmi ceux-ci, le site HoaxBuster, que je vous recommande sincèrement.

Plus de 20 ans de lutte

Fondée en 2000 par Guillaume Brossard, Bruno Roy-Contancin et Pierre Roy-Contancin, la plateforme collaborative de lutte à la désinformation célébrait l’an dernier ses 20 ans d’existence.

Ironiquement, en pleine pandémie de COVID-19. L’une des périodes les plus troubles de l’histoire moderne, alors que les conspirationnistes arrosaient la toile de fausses informations.

Le problème fut tel, que le site web a dû créer une section COVID-19 consacrée exclusivement à la désinformation sur le sujet.

Pour l’aider dans sa lutte aux fausses nouvelles, le site peut compter sur une armée de bénévoles. Répartis aux quatre coins du globe, ceux-ci acheminent au site les fausses informations qu’ils découvrent. Les infos sont passées au peigne fin avant la publication.

Un précieux outil quand on travaille à la radio

Comme animateur radio, il vous est peut-être déjà arrivé de raconter en ondes une histoire farfelue, mais sans vérifier si elle était véridique ou pas.

Or, nous devrions justement rapporter l’information la plus réelle possible à titre de professionnels des médias. C’est notre devoir.

Je vous reccommande donc fortement de mettre le site parmi vos signets; il l’est parmi les miens.

Depuis les vingt dernières années, c’est devenu la première référence francophone sur les canulars en ligne.

L’outil est d’autant plus simple et rapide à utiliser, qu’il utilise un système de couleur.

S’il indique un code rouge, l’histoire est fausse. Du jaune, c’est à prendre avec modération. Tandis que du vert, c’est une histoire véridique.

En plus d’inscrire le site parmi vos signets, je vous suggère en terminant de vous abonner à leur page Facebook ainsi que le compte Twitter.

L’adresse : http://www.hoaxbuster.com.

 

NOTE : Trouvez aussi quelques autres sites semblables en consultant notre autre texte sur les légendes urbaines et les fausses nouvelles.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :