Pourquoi votre organisme a besoin de se créer une armée

Ici, je ne parle pas d’une armée équipée de mitraillette et de chars d’assaut. Je parle d’une armée de sympathisants prêts à combattre à vos côtés.

 

Comme une armée de « petits soldats »

L’image est forte, j’en conviens.

Mais, quoiqu’ils ne porteront pas l’uniforme, ni ne prendront les armes pour mener le combat, plusieurs d’entre eux pourraient aller au front pour vous.

Une armée de fidèles « soldats » (si je peux l’écrire ainsi) qui défendront bec et ongles votre projet et vos activités.

Afin de récolter les lettres d’appui nécessaires à la présentation d’une demande de financement. Pour frapper aux portes lors de vos campagnes de levée de fonds. Etc.

Dès que vous commencez l’élaboration de votre projet, vous devez songer à cette première campagne de mobilisation.

C’est l’une des toutes premières tâches de votre comité provisoire. Il faut vous créer un noyau de sympathisants.

 

Quels types de sympathisants

Dépendamment des organismes, on dénombre généralement de 2 à 3 types de sympathisants, plus rarement jusqu’à 4 types.

Essentiellement, ce sont généralement 1) des individus, 2) des entreprises et organismes, puis 3) des membres honoraires et/ou de prestige.

 

Les individus. Citoyens de votre communauté ainsi que des environs. Des travailleurs, retraités, étudiants, etc.

Ils ne paieront sans doute pas beaucoup plus de 5 ou 10 $ pour obtenir une carte de membre.

Néanmoins, ce sont eux qui assisteront à vos assemblées et participeront à vos activités de levée de fonds.

Quelques-uns deviendront même éventuellement des bénévoles.

 

Les entreprises et organismes se positionnent en faveur de votre projet en y adhérant. Ils envoient un signal très fort à la collectivité.

Si votre projet et de créer une radio, plusieurs d’entre eux deviendront sans doute vos futurs annonceurs.

Si vous êtes un organisme communautaire de terrain, ils fourniront sans doute des biens et services, des commandites et d’autres formes d’aide lorsque viendra le temps.

 

Les membres honoraires et/ou de prestige sont bien souvent des personnalités influentes de votre milieu.

Un athlète professionnel connu. Un artiste de réputation internationale. Le député de votre circonscription à la Chambre des communes. Etc.

Vous ne compterez peut-être pas sur leur présence à vos soupers de spaghetti ou vos assemblées annuelles.

En revanche, ils pourraient prêter leur voix et leur image à vos campagnes de financement. Leur notoriété assurera le rayonnement de votre projet.

 

L’un des premiers boulots de votre comité provisoire

C’est à votre comité provisoire qu’incombe la responsabilité de lancer la campagne de recrutement de ces premiers sympathisants.

Vous verrez. Une fois que vous aurez réussi à obtenir l’appui de quelques sympathisants, d’autres adhèreront rapidement par la suite. C’est souvent l’effet boule de neige.

 

Il est essentiel que vous comptiez sur un maximum d’appuis pour faire avancer votre projet et le garder vivant. Sans quoi, ne comptez pas sur l’appui des gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux.

Vous aurez beau marteler que l’état de la situation prouve la faisabilité et la viabilité de votre projet.

Or, rien ne battra un membership fort et dynamique pour asseoir la crédibilité de votre organisation. Il en va de la réputation de votre projet.

 

Lorsque vous aurez constitué cette première vraie base de sympathisants, et une fois votre projet bien ficelé, là vous pourrez songer à réaliser une seconde campagne de recrutement.

Celle-là servira en même temps de levier pour recueillir davantage de fonds.

À ce moment-là, les sympathisants qui auront marché à vos côtés dès le départ (ou presque) mèneront alors réellement le « combat » pour qu’il se concrétise.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :