Obtenir de la “publicité” radiophonique gratuitement, oui, c’est possible

Temps de lecture (moyen) : 4 minutes

Obtenir de la pub gratuite à la radio? Est-ce possible? Disons que les 2 meilleures façons de faire de la pub gratuite à la radio, c’est soit d’y parler vous-mêmes, soit de faire parler de vous.

D’accord, je l’avoue. Avant que les directeurs des ventes des stations mettent un contrat sur ma tête, je dois bien l’admettre.

Ce n’est pas de la publicité au sens où on l’entend généralement.

Par contre, ces 4 suggestions pourraient s’avérer drôlement payantes pour faire parler des produits et services que vous commercialisez.

Souvenez-vous du vieux principe en marketing : “Qu’on en dise du bien ou qu’on en dise du mal, l’essentiel c’est qu’on en parle.”

Parce que si on n’en parle pas, dans la tête des consommateurs, ça n’existe pas.

Voici mes 4 suggestions : 1) accordez des entrevues à la radio; 2) animez une chronique ou une émission à la radio; 3) rédigez des billets de blogue sur le site de la station; 4) fournissez une nouvelle et faites parlez de vous dans le bulletion d’info.

Je vous explique…

1) Accordez des entrevues dans votre champ d’expertise

Les médias cherchent constamment des experts qui se prononcent sur des sujets brûlants de l’actualité. Tantôt une entrevue approfondie, tantôt des extraits sonores à insérer dans les infos.

Tout journaliste qui se respecte a son calepin garni de numéros et d’adresses courriel de personnes à joindre au besoin. En droit, informatique, médecine, aviation, politique provinciale, etc.

Envoyez un simple courriel ou passez un coup de fil au journaliste de votre radio locale.

Expliquez brièvement que s’il a besoin d’un expert dans votre domaine, vous serez heureux de répondre à ses questions. Évoquez quelques situations où vous pourriez intervenir.

Par exemple, êtes-vous expert en technologie informatique? Il y a tellement de situations où vous pourriez fournir votre expertise.

Ex. : Comment se prémunir contre la dernière grande attaque informatique mondiale? À quelles caractéristiques s’attarder lorsqu’on achète un PC à son enfant pour la rentrée scolaire? Pourquoi la région n’est-elle pas encore dotée de la fibre optique? Etc.

L’idée, c’est de démontrer la pertinence de votre intervention. Guettez les circonstances où votre aide pourrait être appréciée. Les animateurs radio aussi ont besoin de “viande” à mettre autour de l’os.

Quand le prétexte est bon, l’intervention devrait l’être. Envoyez un courriel ou téléphonez si on ouvre les circuits téléphoniques.

On parle d’un accident survenu avec un drone? Vous êtes propriétaire d’une entreprise qui exploite des drones civils?

Exprimez clairement que vous avez une explication ou une opinion sur la question et que c’est à titre d’expert sur le sujet que vous vous exprimez.

Attention! Ça ne doit pas se transformer en publicité déguisée. J’insiste. Il doit s’agir d’un bon positionnement de votre entreprise et/ou vos produits et services en lien avec l’info commentée.

Prenez cet article du journal Le Monde rédigé récemment à propos du réseau social Google+.

Lorsque j’ai échangé avec le journaliste, j’ai exposé que je me servais du réseau entre autres comme d’un outil de veille sur les médias et les nouvelles technologies dans le cadre de mes fonctions.

Résultat? J’ai été cité à 2 reprises dans l’article, dont une mention de notre organisation, l’Alliance des radios communautaires du Canada. Pas mal, non?

2) Devenez chroniqueur ou même animateur de votre propre émission

C’est vrai dans les radios communautaires, mais ce l’est aussi dans les radios privées.

À l’époque où j’habitais la région de Québec, je me rappelle que M. Gaëtan Hamel, un pépiniériste et horticulteur réputé de la région a tenu l’antenne pendant de nombreuses années dans une radio privée locale ainsi qu’à la télévision.

Proposez vos services à votre média local, et, à défaut d’être payé en dollars, soyez plutôt rétribué en visibilité et en publicité grâce aux mentions que vous ferez dans vos chroniques ou dans vos émissions.

3) Devenez blogueur pour la radio

Vous êtes bon dans votre champ d’expertise mais pas tellement pour vous exprimer au micro? Qu’à cela ne tienne!

Offrez de rédiger des billets de blogue qui serviront à faire vivre le site Web de la station de radio locale. Un site Web inactif, c’est un site Web qui meurt.

Dans ce billet, j’expliquais d’ailleurs quelques-unes des nombreuses raisons pour lesquelles une radio devrait tenir un blogue.

Dans ce texte, j’expliquais que le blogue peut justement servir de tribune à ceux qui ne sont pas à l’aise en ondes. Si c’est votre cas, alors foncez!

4) Envoyez des communiqués de presse

Plusieurs experts en communication remettent en doute la pertinence du communiqué de presse à l’ère des médias sociaux. Ça se discute.

Or, preuve que le communiqué est encore pertinent aux yeux de certains, des organisations comme l’Association de Industrie touristique du Canada ou encore le Regroupement des Organismes des Bassins Versants du Québec fournissent à leurs membres des conseils pour rédiger de bons communiqués de presse.

Je dirais personnellement qu’en 2018, malgré l’ascension fulgurante des médias sociaux, le communiqué de presse a toujours sa pertinence et son importance.

Mais il doit ABSOLUEMENT respecter la 1ère règle : l’information doit être d’intérêt pour le média et son auditoire/lectorat.

Trop de communiqué tue le communiqué. Aussi, sachez que toute nouvelle n’est pas forcément bonne à dire.

Voyez auprès de votre association ou votre fédération si un expert en communication peut vous aider à rédiger un bon communiqué de presse sur une annonce importante.

Si votre nouvelle est pertinente, qu’elle revêt un aspect disons inhabituel ou même carrément extravaguant, et qu’elle touche un grand nombre de personnes parmi l’auditoire de la radio, vous avez de bonne chance d’intéresser la radio locale.

Quelques exemples : Votre cabinet de dentisterie se dote d’un appareil tout à fait unique en Amérique du Nord? Ça mérite sans doute qu’on en parle.

Votre pépinière locale a été choisie comme meilleure de l’année au Canada lors d’un congrès national? C’est un fait assez exceptionnel.

Votre restaurant, l’un des rares dans la région a été rasé par les flammes l’hiver dernier, mais il vient de rouvrir ses portes après une reconstruction? Il faut à tout prix que ça se sache.

Conclusion

Si vous en avez les moyens, c’est évident qu’une bonne campagne publicitaire radio vous rapportera beaucoup. Je ne veux pas non plus enlever le pain et le beurre des radios et de leurs représentants publicitaires.

Par contre, ces quelques suggestions pourraient vous permettre de faire parler de vous et de votre organisation sans qu’il ne vous en coûte un sou. Et ça, de nos jours, ça vaut de l’or.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Une pensée sur “Obtenir de la “publicité” radiophonique gratuitement, oui, c’est possible

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :