Nos publications
Juin 03
a robot holding a cup

L’IA c’est bien; prendre des précautions c’est mieux

De plus en plus de gens utilisent l’intelligence artificielle (IA) pour accomplir diverses tâches. En radio, on s’en sert pour chercher des informations, effectuer une revue de presse, ou même pour rédiger des textes comme des publicités. Mais, tout ce qui brille n’est pas or. Ce n’est pas parce que l’IA nous rend de bons services qu’on doit baisser la garde. Au contraire.

Voici quelques précautions élémentaires dont toute personne utilisant l’intelligence artificielle devrait faire preuve. Encore davantage si l’on est soi-même un journaliste ou un animateur à la radio.

1. VÉRIFIEZ LES SOURCES

Lorsqu’on utilise l’IA pour collecter des données ou des faits, on doit vérifier la crédibilité et la fiabilité des sources d’où proviennent ces informations.

L’IA agrège de façon grossière des données provenant de diverses sources. Certaines infos sont biaisées, tandis que d’autres sont obsolètes ou même carrément inexactes.

Lorsqu’on l’interroge par exemple à propos de l’émission “Peut contenir des infos”, que mon collègue et moi animons sur les ondes d’une vingtaine de radios communautaires francophones au pays, Meta AI se fourvoie. Totalement.

Elle imagine l’émission à l’antenne du réseau radiophonique  Rouge FM au Québec ; ce qui est totalement inexact.

Or, NULLE PART l’intelligence artificielle ne nous fournit la source de son information. Ce qui est très suspect. À titre d’exemple, Google dispose d’un outil (« Google Fact Check Tool ») qui pourrait vous venir en aide afin de vérifier certaines des réponses de l’IA.

2. ANALYSEZ LE CONTEXTE

L’IA fournit des réponses souvent basées sur des statistiques ainsi que des données d’entraînement sans que celles-ci aient de lien précis bien souvent avec le sujet pour lequel on cherche de l’info.

Analysez le contexte des réponses offertes par l’IA. Une réponse peut être correcte en partie mais manquer de nuances et de détails qui s’avèrent pourtant importants. C’est à nous, les utilisateurs, de réfléchir en amont et de poser des questions qui requièrent le plus de précision possible.

Si l’on demande à Copilot de Bing « De quelle couleur sont les uniformes des policiers ? » mais qu’elle nous répond ceci (voir la capture d’écran), il faut analyser le contexte.

Il faut savoir, à titre d’exemple, que les agents de la Sûreté du Québec portent des uniformes vert olive, et surtout que la réponse fournie est en lien avec des sources qui émanent de France.

Et non, le bleu n’est pas non plus emblématique de l’uniforme des agents de la Gendarmerie royale du Canada. Bref, analysez tout le contexte. Demandez des précisions. Etc.

3. SOYEZ CRITIQUE

Après avoir analysé le contexte, faites preuve d’un minimum de critique. Demandez-vous si les informations sont à la fois pertinentes, objectives et complètes. En un mot comme en mille, ne prenez pas tout pour du cash.

Est-ce pertinent pour mon public ? Est-ce bien l’information exacte dont j’avais besoin ? Etc.

Les infos ne sont peut-être pas totalement dénuées de bon sens, ni de véracité. Mais, elles demandent toujours d’être prises avec des pincettes dans bien des cas.

4. RESPECTEZ LE DROIT D’AUTEUR ET LA VIE PRIVÉE

Malheureusement, l’IA utilise fréquemment des données qui sont protégées par le droit d’auteur afin de générer des informations, ou même quelquefois des informations personnelles voire carrément privées.

Il faut alors s’assurer que les données dont on va se servir ne seront pas retranscrites de façon intégrales et les utiliser en tout respect du droit d’auteur.

Même chose lorsqu’elle fournit des réponses qui nous apparaissent fondées sur des informations de nature sensibles et/ou carrément privées.

5. FAITES QUELQUES EFFORTS SUPPLÉMENTAIRES

Ne voyez pas l’IA comme un outil qui accomplit tout le boulot à votre place. Voyez la plutôt comme une bonne façon de lancer votre travail. Ne vous fiez pas uniquement à ses réponses. Effectuez quelques recherches manuelles. Recouper l’info avec d’autres sources. Enfin, réécrivez plutôt que de retranscrire textuellement. Les moteurs de recherche comme Bing et Google sont si simples à utiliser pour démarrer une recherche, et même qu’ils disposent de fonctionnalités avancées afin de raffiner votre recherche.

6. RESTEZ AU COURANT DES DERNIÈRES TENDANCES

Enfin, demeurez à l’affût des dernières tendances en matière d’IA. De façon à ne pas trop vous faire distancer et connaître ses progrès et ses limites. Comme l’outil s’intègre de plus en plus dans l’exercice de nos tâches quotidienne, mieux vaut savoir à quoi s’en tenir.

Consultez des médias fiables comme Radio-Canada qui a toute une section consacrée au sujet, ou encore Le Devoir pour ne nommer que ceux-là.

En résumé, l’utilisation de l’IA par les journalistes et le personnel d’animation devrait s’accompagner d’une bonne dose de prudence, de compréhension et d’esprit critique vis-à-vis l’outil.

Même pour les autres personnes de l’entreprise. L’IA sert aussi pour la rédaction publicitaire, la gestion des médias sociaux, etc. Bref, une multitude de personnes dans une station de radio peuvent y avoir recours, et, dans tous les cas, il faut savoir se montrer extrêmement prudent.

Certes, il s’agit d’une technologie qui peut vous fournir une aide appréciable et faciliter considérablement votre travail.

Toutefois, elle recèle aussi certains particularités, pour ne pas dire carrément des défauts auxquels il vaut mieux s’attarder un peu.

À propos de l'auteur

Professionnel du domaine des médias électroniques avec plus de 30 ans d'expérience, Simon Forgues est à l'emploi de l'Alliance des radios communautaires du Canada depuis 2007. Diplômé en animation radio et télévision au Collège Radio Télévision de Québec, il possède aussi une attestation d'études en création de podcast du Collège Bart. Impliqué dans de nombreux projets liés à la radiodiffusion, et ce, de l'idéation de contenu jusqu'à la production, il a œuvré dans différentes radios du Québec et de l'Ontario, où il a cumulé également des tâches liées à la coordination musicale et à la programmation.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.