Nos publications
Mar 25
Un récepteur radio qui reçoit et affiche les informations disséminées par un encodeur RDS

Qu’est-ce qu’un encodeur RDS et que peut-il faire pour vous?

Un encodeur RDS (Radio Data System) est un dispositif permettant d’incorporer des informations numériques dans les émissions de radio FM conventionnelles. Les informations peuvent inclure l’identification de la station, des messages textuels, des détails sur le programme en cours, mais davantage encore.

Un standard international

Le RDS, autrement appelé RBDS (Radio Broadcast Data System) selon la norme américaine adoptée en 1993, est un protocole de communication standardisé permettant l’insertion de petites quantités d’informations numériques qui sont disséminées en parallèle à la diffusion FM standard.

Une portion des informations fournies par le système viennent de l’équipement à proprement parler. On les inscrit grâce à l’interface physique ou encore via le réseau LAN (Local Area Network), on peut y inscrire diverses informations.

Dans certains encodeurs, il est également possible d’accéder à distance au système par le biais d’une interface web protégée par mot de passe afin de modifier les infos selon nos besoins.

Le RDS permet donc d’identifier la station, avec son appellation commerciale, l’indicatif d’appel (ex. : CXXX), ainsi que sa fréquence de diffusion.

Ces informations sont certainement intéressantes et complémentaires à votre diffusion sonore. Sauf qu’elles n’apportent qu’assez peu de valeur ajoutée à votre programmation, lorsqu’on y pense.

Toutefois, comme on a tendance à l’oublier, les tâches d’un encodeur RDS peuvent être beaucoup plus larges que ça.

C’est malheureux que beaucoup de stations disposant d’un encodeur RDS n’en tirent d’ailleurs pas réellement profit.

Combien de fois ai-je syntonisé des radios qui ne fournissaient aucune info supplémentaire, se contentant d’afficher les renseignements de base, alors qu’elles auraient dû en profiter davantage ?

Branché au système d’automatisation/mise en ondes, l’encodeur RDS peut transmettre les titres et les interprètes des pièces diffusées, par exemple. C’est déjà pas mal.

Mais, on peut aussi s’en servir afin d’envoyer d’autres informations et des messages textuels qui accompagnent la programmation.

Il pourrait s’agir du nom d’un annonceur quand la publicité est diffusée, son numéro de téléphone, ainsi que d’autres textes statiques ou défilants. Dans l’exemple suivant, on aperçoit le nom de la station LOS40 de Buenos Aires, en Argentine.

Plus qu’une simple machine à écrire

Cela dit, on croit à tort que l’encodeur RDS n’est qu’une bébelle pour afficher du texte.

Mais, attention ! Il sert à beaucoup d’autres choses insoupçonnées. Saviez-vous qu’il peut servir en outre à la syntonisation automatique de fréquences alternatives ?

Il est donc possible, à titre d’exemple, de faciliter la syntonisation entre les différents fréquences d’une même radio, ou même, dans le cas d’un réseau, permettre de syntoniser une autre station sur une fréquence distincte.

Besoin d’un exemple ? D’accord. Prenons celui de CKJM FM, en Nouvelle-Écosse. La radio dispose de trois fréquences distinctes.

Grâce à l’encodeur RDS, il serait possible pour quiconque quitte Chéticamp et sort du rayon de diffusion de la station principale, de syntoniser automatiquement les réémetteurs de Pomquet ou de Sydney.

Cela évite donc que les automobilistes doivent changer manuellement la fréquence pendant la conduite. En effet, si le signal choisi devient faible, le récepteur RDS passera automatiquement à une fréquence alternative. Le récepteur passera automatiquement à la station la plus puissante. Bien sûr, il faut que la radio ait correctement encodé ses informations RDS et que l’automobiliste dispose d’un récepteur avec la technologie RDS.

Quelles sont quelques-unes des autres fonctions que la technologie accomplit ?

On peut utiliser le système RDS afin de synchroniser l’horloge et la date d’un récepteur radio.

Il peut servir de système de dissémination d’alertes de sécurité (ex. : tempête sur un tronçon de route, etc.).

Dépendamment du modèle d’encodeur utilisé, il est d’ailleurs possible d’émettre des flashes d’info sur la circulation, ou même, dans les appareils de nouvelle génération, de petites images.

On le voit, le système RDS qui n’est malheureusement pas suffisamment utilisé, ou du moins très mal utilisé en Amérique du Nord, est susceptible de vous rendre de fiers services. À vous ainsi qu’à vos auditeurs.

Surtout si l’on considère que la très grande majorité des récepteurs FM modernes installés dans les voitures disposent de la technologie RDS.

Alors, pourquoi s’en priver ?

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la technologie, on vous suggère de lire la page Wikipédia RDS (Radio).

Tant qu’à y être, apprenez-en davantage sur la radiodiffusion en lisant ces 5 choses que vous ignorez peut-être sur la radio FM. Sans doute serez-vous étonné par certaines choses que vous y apprendrez.

À propos de l'auteur

Professionnel du domaine des médias électroniques avec plus de 30 ans d'expérience, Simon Forgues est à l'emploi de l'Alliance des radios communautaires du Canada depuis 2007. Diplômé en animation radio et télévision au Collège Radio Télévision de Québec, il possède aussi une attestation d'études en création de podcast du Collège Bart. Impliqué dans de nombreux projets liés à la radiodiffusion, et ce, de l'idéation de contenu jusqu'à la production, il a œuvré dans différentes radios du Québec et de l'Ontario, où il a cumulé également des tâches liées à la coordination musicale et à la programmation.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.