Nos publications
Déc 22
Des écouteurs et un micro sur un fond de couleur bleu

Ces raisons d’écouter la radio sont sûrement parmi les vôtres

Écouter la radio demeure une façon encore très appréciée de consommer des contenus sonores. Pourtant, on ne semble que vanter la baladodiffusion et l’écoute sur demande. Pourquoi ?

On le disait récemment, le cœur des Canadiens francophones bat toujours au rythme de la radio.

Mais, pourquoi écoute-t-on encore autant la radio ?

Dans ces 10 raisons d’écouter la radio, parmi tant d’autres évidemment, on trouve sûrement plusieurs des vôtres.

Les Rendez-vous de la francophonie 2024
1. Elle est facilement accessible partout

On peut écouter la radio en tout temps et en tout lieu. À la maison, au chalet, dans ses déplacements, au travail, etc. C’est un média si accessible qu’il ne requiert pas de connexion internet, et surtout aucun équipement hautement technique. Un simple récepteur radio suffit.

2. Elle est gratuite

À l’ère du tout payant (enfin, presque tout !), la radio est gratuite et ne nécessite ni abonnement, ni paiement. Disons, pas celle sur les ondes hertziennes en tout cas. Pour la radio par satellite, c’est une autre histoire.

3. C’est un média local
Une petite rue commerciale locale

Photo : Darcy Lawrey sur Pexels

Les radios locales, et nous parlons bien sûr ici de celles enracinées dans leur milieu, diffusent des nouvelles et témoignent d’événements locaux. Les auditeurs peuvent donc rester informés sur ce qui se passe dans leur collectivité.

4. On lui fait énormément confiance

Les gens ont de moins en moins confiance aux médias sociaux. Ils craignent d’y trouver de fausses nouvelles. Cependant, ils font beaucoup plus confiance à leurs animateurs préférés, ainsi qu’aux émissions qu’ils écoutent assidûment.

5. C’est un média interactif

L’auditoire peut écouter la radio et interagir avec elle. En l’appelant notamment, ou encore en lui écrivant un courriel et en réagissant dans les médias sociaux. La radio est l’un des médias les plus interactifs qui existent. Par le biais des concours, tribunes téléphoniques, demandes spéciales, etc.

6. Elle nous divertit

La musique, les discussions entre animateurs, les sketchs humoristiques, les imitations, les entrevues d’invités passionnants, etc. Autant de choses qui font de la radio le parfait média pour se divertir.

7. Elle renseigne et éduque, et parfois même surprend
Un garçon tenant un livre fait preuve d'étonnement

Photo : Ben White sur Unsplash

Les stations de radio diffusent des documentaires sonores, parfois des émissions carrément éducatives, et bien sûr des bulletins d’information et des chroniques qui nous renseignent, nous éduquent, et parfois même nous surprennent à bien des égards.

8. On y fait des découvertes

Découvrir soi-même de nouveaux artistes et de nouveaux courants musicaux, ça requiert en outre un peu d’effort et souvent pas mal de chance aussi. Or, la radio contribue beaucoup à faire découvrir de nouveaux artistes, des genres musicaux, des bouquins, etc. Un excellent outil pour les découvertes.

9. Elle est une bonne compagne

Écouter la radio, c’est souvent se sentir moins seuls. Surtout si l’on vit ou l’on travaille seul, évidemment. Qu’on songe aux chauffeurs de taxi, par exemple. Aux camionneurs, livreurs, personnes aînées, etc.

10. C’est un média de confort et d’habitudes
Un homme en train de se détendre sur un sofa

Photo : Coen Staal sur Unsplash

La radio est un média avec une histoire fascinante et une riche tradition. Elle inspire le confort et les bonnes habitudes qu’on prend et qu’on aime retrouver. Même chez les jeunes auxquels elle inspire un réel sentiment d’attachement.

À propos de l'auteur

Professionnel du domaine des médias électroniques avec plus de 30 ans d'expérience, Simon Forgues est à l'emploi de l'Alliance des radios communautaires du Canada depuis 2007. Diplômé en animation radio et télévision au Collège Radio Télévision de Québec, il possède aussi une attestation d'études en création de podcast du Collège Bart. Impliqué dans de nombreux projets liés à la radiodiffusion, et ce, de l'idéation de contenu jusqu'à la production, il a œuvré dans différentes radios du Québec et de l'Ontario, où il a cumulé également des tâches liées à la coordination musicale et à la programmation.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.