Ces 4 questions à vous poser pourraient transformer votre site web

À quoi bon posséder un site Web s’il s’agit d’une nuisance plutôt que d’un allié pour votre entreprise? Voici donc 4 questions à vous poser qui pourraient vous amener à complètement repenser votre site web.

Le site web, l’outil promotionnel rêvé de l’entrepreneur

J’ai beau travailler dans le domaine de la radio. Je dois quand même reconnaître que posséder un site web, c’est un outil promotionnel rêvé pour un entrepreneur.

Il est à la fois accessible, universel, relativement peu coûteux et facile à entretenir. Pour des milliers de petits et de grands entrepreneurs à travers le monde.

Certains prétendent que les sites web seront bientôt révolus avec l’avènement des médias sociaux et de l’intelligence artificielle. Foutaise!

« Bientôt, on n’aura plus besoin de site web pour notre pizzeria. Avec Siri, Alexa et Google Home, les gens vont simplement passer leur commande et on la leur livrera dans les minutes qui suivent. »

Je répète. Foutaise! Le site Web a encore de très belles années devant lui.

Comme catalogue pour les boutiques de vêtements, menu illustré pour les restaurateurs ou encore salle d’exposition pour les concessionnaires automobiles.

D’où vient cette idée que le site web va mourir? Probablement de pseudo “professionnels” des médias sociaux et de créateurs d’applications mobiles qui tiennent à leur boulot.

Vous me direz qu’on peut tout faire ça avec les médias sociaux. Sans doute.

Néanmoins, je vous invite quand même à lire mon texte « Vivez comme si votre page Facebook devait fermer demain » afin de comprendre à quel point votre présence sur Facebook et Twitter ne tient bien souvent qu’à un fil.

Voici les 4 questions à vous poser afin de savoir si votre site web est un allié ou plutôt une nuisance…

1. Votre site Web attire-t-il des visiteurs?

Avoir un site web qui n’attire personne, c’est payer les frais de déplacement et les repas d’un représentant publicitaire qui ne vend pas. Ça ne sert à rien.

Assurez-vous en outre que le contenu de votre site soit intéressant et mis à jour régulièrement. Bref, qu’il soit attirant.

Soignez vos mots-clés, travaillez sur votre référencement. Google est intraitable face aux sites web qui ne sont pas mis à jour sur une base régulière et qui n’apportent rien de concret aux visiteurs.

2. Renforce-t-il votre image de marque?

Si l’apparence de votre site web n’est pas soignée, qu’il est truffé d’erreurs et bourré de références dépassés, il nuira plus qu’autre chose à votre entreprise. Le site doit se charger rapidement, la navigation doit être fluide et se faire sans effort. Son look doit être professionnel et l’interface intuitive.

Les couleurs devraient être harmonieuses et agencées à celles de votre logo. Ce dernier devrait d’ailleurs être impeccable et projeter l’image d’une compagnie avec laquelle on souhaite s’associer.

Si vous négligez tout cela, vous négligez l’image que vous projetez en ligne, et, par le fait même, celle à l’extérieur d’internet.

3. Le site web et vos médias sociaux sont-ils arrimés?

À quoi bon mettre du contenu dans votre site web si, en même temps, vous n’en partagez pas les contenus dans votre page Facebook et votre compte Twitter?

Facebook, Instagram, Twitter et les autres médias sociaux entraîneront des gens vers votre site web, tandis que ce dernier devrait donner envie aux gens de s’abonner à vos comptes dans les médias sociaux.

Les uns doivent travailler à renforcer les autres et s’arrimer dans votre stratégie en ligne.

Je suis toujours stupéfait de constater que certains de nos membres ne partagent à peu près jamais sur Facebook les nouvelles publiées dans leur site web. Une aberration, selon moi.

Il m’est même arrivé quelquefois de me demander si la page Facebook et le site web étaient entretenus par la même organisation, tellement les contenus étaient dissemblables.

4. Les visiteurs passent-ils à l’action lorsqu’ils vous visitent?

Que voulons-vous que les gens fassent lorsqu’ils visitent notre site web?

Si on tient une boutique en ligne, on veut qu’ils achètent. Si on dirige une radio, on veut qu’ils écoutent notre diffusion en ligne, qu’ils lisent nos nouvelles, consultent la page des animateurs, notre horaire, et éventuellement qu’ils cliquent peut-être aussi sur les publicités.

Avoir des visiteurs, c’est une chose. Mais que ceux-ci y passent du temps et fassent des actions, c’en est une autre.

 

Et puis? Après vous être posé toutes ces questions. Avez-vous encore l’impression que vous traînez votre site web comme un boulet au bout d’une chaîne? Ou s’il s’agit plutôt d’un précieux allié sur lequel vous pouvez compter?

Si vous avez l’impression qu’il s’agit d’une nuisance, vous savez maintenant comment régler ce problème. À vous de jouer!

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :