Produire et éditer son émission chez soi sans dépenser une fortune

Comment s’équiper pour produire son émission chez soi sans que ça ne vous coûte les yeux de la tête ? J’ai rassemblé toute une sélection de logiciels et d’équipements qui vous y aideront, et dans certains cas même gratuitement.

Que vous souhaitiez continuer à produire votre émission (enregistrée) au cours des prochaines semaines ou que vous vous prépariez déjà à l’après-crise, voici une sélection de produits logiciels et équipements susceptibles de vous y aider. Des dizaines et des dizaines de ressources.

Avertissement : Ce texte ne renferme pas de ressources pour des émissions en direct (ex. : par transmission IP) mais différents items pourraient quand même vous servir dans un tel contexte.

Notez d’autre part que je ne touche ni commission ni avantage à mentionner ces produits. Je ne suis par ailleurs responsable en aucun cas de leur fiabilité et/ou des achats que vous ferez. Merci de votre compréhension.

Création, enregistrement et édition sonore

Ardour : enregistrez, éditez, puis mixez sous Linux, Windows ou Mac OS. Couper, copier, coller, étirer, aligner, etc. Ardour accompli toutes les fonctions de base bien sûr et même davantage puisqu’il prend en charge toute une gamme de ‘plugins’ tels que les formats AudioUnit, LV2, LinuxVST et LADSPA. Coût : gratuit.

Audacity : l’un des logiciels open source d’enregistrement et d’édition sonore parmi les plus connus et utilisés. Disponible sous Windows, Linux et Mac OS. Prend en charge une multitude de formats de fichiers et permet l’utilisation de plusieurs pistes simultanément. On peut y ajouter des plugins pour accroître ses fonctionnalités. Coût : gratuit.

Audiotool : si vous avez des talents en création musicale et souhaitez créer vos propres ‘beds’ et thèmes musicaux. Boîtes à rythme (beatbox), échantillonneurs, effets, filtres et égalisation sonore sont entre autres parmi ses fonctionnalités. Il s’agit d’une station de travail audio numérique collaborative conçue pour une utilisation en ligne, directement dans le navigateur. Coût : gratuit.

Beautiful Audio Editor : ça ne remplacera sans doute pas le bon vieux Adobe Audition, mais ça peut facilement dépanner. Surtout qu’il est accessible en ligne, directement dans son navigateur. Je lui avais consacré un texte en 2016 que je vous invite à lire. Coût : gratuit.

Cakewalk : on s’étonnera sans doute de la gratuité d’un tel outil et pourtant il l’est. Vous créez, vous enregistrez, vous éditez et mixez, puis vous profitez de votre création. Ici toutefois, seuls les utilisateurs de Windows ont droit à leur part du gâteau. Comment finance-t-on le produit ? Par la vente de boucles musicales et certains équipements pour l’enregistrement. Coût : gratuit.

LMMS : séquenceur, synthétiseur et composeur de musique sous Linux, Windows et MacOS, le logiciel est une alternative aux FL Studio, Cubase et Logic Pro. Ça pourrait vous aider à habiller votre émission. Coût : gratuit.

Oceanaudio : éditeur audio multi-plateforme, il est disponible lui aussi sous Windows, Linux et Mac OS comme en témoigne cette page de téléchargement. Simple d’utilisation, il satisfera l’utilisateur en quête d’un produit basique mais néanmoins très fonctionnel et surtout relativement facile à prendre en main. Coût : gratuit.

Reaper : enregistrement et édition sonore multi-pistes. Vous pouvez essayer Reaper gratuitement en version 6.08 pour 60 jours, et, si vous appréciez le produit et souhaitez acquérir une version supérieure (v7.99), il existe une licence à rabais. Coût : 60 $.

Wavosaur : s’ils semblent a priori tout droit sorti d’une autre époque par l’allure de son interface, Waveosaur n’en est pas moins encore très utilisable comme en témoigne la dernière version (1.4.0.0 au moment d’écrire ce texte) qui date de mars 2020. Il existe des produits assurément plus poussés, mais les plus curieux voudront probablement l’essayer. Son âge (il a été lancé en 2006) témoigne de l’intérêt qu’il suscite. Coût : gratuit.


Équipements (micro, interface audio et casque d’écoute)

Casque d'écoute et micro

Microphone USB à condensateur cardioïde AT2020USB+ d’Audio-Technica.
Coût : 219,00 $CA chez Amazon / 209,99 $CA chez Denis Musique

Microphone USB à condensateur cardioïde NT-USB de Rode.
Coût : 225,00 $CA chez Amazon / 219,00 $CA chez Canada Computers & Electronics

D’autres modèles ainsi que des conseils dans mes textes « Microphones USB : sont-ils un bon compromis aux micros traditionnels? » et « 4 conseils pour choisir le bon microphone pour enregistrer la voix ».

Interface audio USB UR12 de Steinberg. 1 entrée XLR + 1 entrée 1/4” (TS). 2 sorties RCA. Alimentation fantôme.
Coût : 129,99 $CA chez Amazon / 129,99 $CA chez Steve’s Music

Un kit complet d’enregistrement M-Audio à moins de 300 $CA comprenant une interface audio USB M-Audio 192-14, casque d’écoute HDH40, microphone à condensateur Nova Black, câblage et une sélection de logiciels.
Coût : 269 $CA chez Archambault (livré en quelques jours partout au Canada, selon la livraison choisie)

Mais, avez-vous besoin d’une interface audio ? Ou une simple carte audio suffirait-elle pour vos besoins ? Lisez « Interface audio : que vous offrira-t-elle de plus qu’une carte de son? » pour en savoir davantage.

Casque d’écoute AKG modèle K240 MKII.
Coût : 149,99 $CA chez Amazon

Casque d’écoute Audio-Technica modèle ATH-M20X
Coût : 65,00 $CA chez Amazon / 69,00 $CA Best Buy (Place du marché)

Si vous souhaitez porter votre choix vers un autre modèle, consultez ce texte rédigé en février dernier.


Musique pour vos thèmes, ‘beds’, etc.

Instruments de musique

CCMixter : vaste sélection de musiques à utiliser pour vos thèmes, etc. Toutes sous licence Creative Commons. On peut couper, remixer, etc. Coût : gratuit.

Freesound : choix varié de sons, de boucles sonores, de bruits d’ambiance, etc. gratuits et sous licence Creative Commons. En voici un exemple particulièrement intéressant. Coût : gratuit.

FMA (Free Music Archive) : de la musique gratuite et libre de droit. Prenez soin de consulter les conditions des diverses licences. Coût : gratuit.

Incompetech : musique libre de droit. Prenez soin de lire les conditions de licence. Certaines requiert un paiement pour libérer les droits, tandis que d’autres sont sous licence Creative Commons et n’ont besoin que d’une mention. Coût : payant et gratuit.

Youtube (bibliothèque audio) : des musiques et des effets sonores à utiliser dans vos projets. Ne vous fiez pas qu’aux titres affichés en arrivant sur la page. Une recherche selon vos critères vous permettra d’en trouver davantage. Coût : gratuit.


‘Plugins’ et pré-réglages

Console

Audacity plug-ins : tout ce que vous devez savoir pour utiliser des ‘plugins’ dans Audacity dont on parle plus haut. Coût : gratuit.

AudioBombs – des ‘plugins’, des boucles, des échantillons et des pré-réglages dont plusieurs gratuits qu’on peut utiliser avec certains des logiciels évoqués ci-dessus. Coût : payant et gratuit.

Audio Plugins for Free : sélectionnez le système d’exploitation, puis le type de ‘plugin’ désiré. Vous pouvez aussi chercher par types d’effets ou d’instruments recherchés. Coût : gratuit.

KVR Audio Plugins : vaste choix de ‘plugins’, d’effets et d’instruments pour différents logiciels et systèmes d’exploitation. Coût : payant et gratuit.

LADSPA : de nombreuses références sur le standard LADSPA (Linux Audio Developer’s Simple Plugin API) dont des liens vers des bibliothèques de ‘plugins’ ainsi que les logiciels compatibles. Coût : gratuit.

VST for Free : des instrument (drums, synthés, guitares, etc.) ainsi que des effets (sweeper, phaser, filtres, etc.). Le nom du site le dit, c’est tout gratuit. Coût : gratuit.


Trucs et astuces

Lisez ce texte « C’est plus facile d’enregistrer son émission chez soi grâce à ces 9 trucs infaillibles » pour avoir plus de succès lors de vos enregistrements et vos sessions d’édition sonore.

Si vous souhaitez partager vos fichiers sonores avec la directions des programmes ou la direction générale de la station, afin qu’ils soient ensuite mis dans le système de mise en ondes, consultez ce texte renfermant « 2 solutions pour partager des fichiers volumineux sans tracas ».

J’espère que ça vous aidera à continuer la production de votre émission, même si vous ne bénéficiez pas de conditions semblables à celle du studio de la radio.

Si vous souhaitez bonifier cette liste, prière de le faire dans la section des commentaires ci-bas. Merci.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :